Ce sont les punaises.
Pièces buccales de type piqueur-succeur. Métamorphoses incomplètes.
Ailes antérieures = hémiélytres, présentant 1 partie basale dure, la corie et 1 partie distale, la membrane.
Beaucoup émettent des substances de défense, malodorantes quand elles sont inquiétées. Les teintes vives de certaines, rouges et noires, avertissent les prédateurs qu'elles sont toxiques.

MIRIDAE

Deraeocoris punctum (anc. Camptobrochis)
Larves et adultes prédateurs de pucerons, psylles, acariens, thrips.

Deraeocoris schach (Fabricius 1781)

Pachyxyphus lineellus. Souvent sur les feuilles de cistes qu'elle mange


Capsodes flavomarginatus

Deraecoris sp

PENTATOMIDAE

Penta signifie cinq et tomos section : les insectes de cette famille ont des antennes à cinq articles.

Raphigaster nebulosa :
15 mm de long. Son nom provient de raphi: aiguille et gaster:ventre en raison de l'aiguille présente face ventrale. Antennes bicolores claires et sombres.

Raphigaster nebulosa
Punaise nébuleuse, très commune. Pointe abdominale atteignant les hanches antérieures (photo 4).

Raphigaster nebulosa
Raphigaster nebulosa


Raphigaster nebulosa
Epine abdominale bien visible

Eurydema ventralis

Eurydema ventralis

Eurydema ornatum
Punaise ornée du chou

Graphosoma italicum
Graphosome italien ou Scutellère rayée
Le scutellum recouvre complètement l'abdomen et les ailes au repos sont repliées totalement dessous.

Palomena prasina

Palomena prasina
Punaise verte la plus commune. La membrane de l'hémi-élytre est sombre. 2e et 3e articles antennaires identiques,  4e et 5e rougeâtres. Dernier stade larvaire avec glandes odoriférantes visibles dorsalement.

Palomena prasina
Punaise verte la plus commune.  2e et 3e articles antennaires identiques,  4e et 5e rougeâtres.
Dernier stade larvaire avec glandes odoriférantes visibles dorsalement. 
Remarque :  Palomena viridissima présente  le 2e article de l'antenne plus long que le 3e d'1 tiers

Nezara viridula
Membrane de l'hémi-élytre vert clair
Présence de 3 (à 5) points blancs à la base de l'écusson.

Nezara viridula, forme torquata
Bords jaunâtres. Membrane de l'hémi-élytre verte
Présente 3 points blancs à la base de l'écusson.

Larve de Nezara viridula

Le genre Carpocoris : fuscispinus , purpureipennis, mediterraneus,
Un sac d'embrouilles.  


Carpocoris mediterraneus ?
Peut-être, car connexivum avec taches noires bien visibles, base du scutellum avec taches noires, les taches noires des  angles huméraux du pronotum ne s'étendent pas jusqu'au scutellum, 

Carpocoris

Carpocoris mediterraneus
Pronotum à angles très saillants et lezs taches noires peu étendues, connexivum avec taches noires bien visibles, base du scutellum avec taches noires, 

Carpocoris sp
Il semble y avoir une échancrure médiane sur le scutellum

Carpocoris  ?

Carpocoris purpureipennis ?

Aelia rostrata cognata
Aélie rostrée

SCUTELLERIDAE

Psacasta exanthematica
Mesure environ 10 mm.

Eurygaster maura
COREIDAE


Gonocerus insidiator

Gonocerus insidiator

Coreus marginatus
Corée marginée



Coreus marginatus
Corée marginée

Centrocoris sp (spiniger ou variegatus)


Centrocoris sp (spiniger ou variegatus)

Coriomeris affinis (peut-être) : identification gràce aux épines du métafémur, aux soies antennaires, aux soies et aux épines des bords latéraux du pronotum (environ 7).  Toutes les Coriomeris présentent aussi 1 épine sur le pronotum de part et d'autre de l'écusson.


Coriomeris affinis peut-être 
On remarque : les épines du tibia 3, les soies antennaires, les soies et les épines du bord du pronotum sur la photo zoom.

LYGAEIDAE

Lygeus equestris

Larve de Lygeus

Arocatus melanocephalus

Cet été 2015 pullulations en PACA : elles peuvent rentrer par dizaines voire par centaines dans les maisons. Rezntrent  par les trous d'aération. Spectaculaire mais inoffensive.

Rhyparochromus vulgaris


Caenocoris nerii
Connue en France depuis 2008 environ

RHOPALIDAE

Stictopleurus

ALYDIDAE


Camptopus lateralis
Tête plus large que le pronotum, pattes postérieures caractéristiques avec fémurs dilatés, garnis d'épines et tibias incurvés.

CYNIDAE :

Tritomegas sexmaculus 
La tache blanche latérale du pronotum s'étend jusqu'à la base de celui-ci

PYRRHOCORIDAE

Pyrrhocoris apterus  
Pyrocore aptère,  le Gendarme, le Suisse, le Cherche-Midi
La plus commune des punaises d'Europe. 
Hémiélytres courts et sans corie.

BERYTIDAE

Neides aduncus

Neides aduncus
Punaise observée en juillet dans mon jardin (Var).

Pattes très longues et fines. Renflements à tous les fémurs
Antennes
plus longues que le corps et terminées en massue.

Punaise avec un oeuf de Diptère Tachinaire sur la tête.
La larve de ce  Diptère est endoparasite : à l'éclosion elle pénétre dans son hôte  et le dévore de l'intérieur.

REDUVIIDAE

Reduve : Rhinocoris sp

Leptoglossus occidentalis - Punaise américaine


Cette punaise pullule dans un appartement à Marseille. je n'ai pas d'autre photo .

Retour haut de page