ien sûr, les araignées ne sont pas des insectes.
Les araignées constituent l'ordre des Aranéides (ou Araneae en latin), qui appartient à la  classe des Arachnides et à l' embranchement des ARTHROPODES. 
Les araignées de par leur prédation participent à la régulation des populations d'insectes.

ARANEIDAE

Ces araignées construisent des toiles géométriques.

Argiope : mâle et femelle

Argiope bruennichi - ARANEIDAE
Femelle au centre et  mâle en haut à droite.

Argiope bruennichi femelle

Argiope bruennichi juvénile

Argiope bruennichi juvénile sur sa toile, avec sa proie emmaillotée

Céphalothorax d'Argiope bruennichi.



Argiope b.
mâle

ara

Araneus pallidus
Epeire pâle femelle, 20 mm, et avec ses pattes envergure de plus de 35mm! Deux bosses sur l'abdomen.Iimpressionnante !

Araneus diadematus  = épeire diadème
8 yeux : un carré central de 4 yeux et sur chaque côté, deux yeux en diagonale.

Araneus diadematus = Epeire diadème, commune dans les jardins


Agalenata redii ou Epeire velours,
Très commune, 8 mm environ.
Toile géométrique verticale.

Agalenatea redii.
La toile géométrique verticale comporte un grand nombre de rayons. L'araignée se poste en dehors, sur une feuille, reliée par un fil à sa toile.

Araniella cucurbitana ARANEIDAE


Araniella opisthographa

Tetragnatha sp - ARANEIDAE

Tetragnatha sp - ARANEIDAE

Tetragnatha sp - ARANEIDAE

Tetragnatha sp -

Cyrtarachne ixoides - ARANEIDAE

Mangora acalypha - ARANEIDAE- Surnom "Petite bouteille"


Gibbaranea bituberculata


Gibbaranea bituberculata, "Epeire" dromadaire 
L'avant  de l'abdomen présente 2 bosses
Famille des Aranéidae

DICTYNIDEA

Nigma walkenaeri (à gauche)- DYCTINADEA

GNAPHOSIDAE

Généralement nocturnes,  chassent à courre, vivent sous les pierres dans des loges de soie. Les filières antérieures longues visibles,. Les yeux médians postérieurs sont rapprochés. La morsure de certaines grosses espèces est douloureuse.

J'hésite entre les genres Drassodes et Gnaphosa.

LINYPHIIDAE

Ces araignées construisent une toile en nappe. Elles se tiennent à l'envers pour repérer les proies qui y rtombent dessus

Frontinellina frutetorum

LYCOSIDAE

La  disposition et le nombre des yeux est caractéristique. : 8 yeux disposés en 3 rangées : 4 petits antérieurs, 2 gros médians, 2 gros postérieurs.

Alopecosa albofasciata
Taille 8 mm, photo du 13 avril 2016, observée dans mon jardin, sur des dalles au milieu de feuilles.

Hogna radiata femelle


Hogna radiata. Céphalothorax : on distingue bien les 8 yeux.

Hogna radiata Latreille 1817 = Tarentule radiée (Lycose ou Araignée-Loup). Progéniture sur le dos.

Pardosa sp , Walkenaer 1802 (peut-être p. lugubris).
16 juillet 2015 . "Araignée-loup", famille des Lycosidae. Femelle environ 6 mm. Elle porte son cocon à l'extrémité de son abdomen au niveau des filières. Dès l'éclosion les jeunes araignées restent accrochées à la femelle par des fils de soie.

OECOBIIDAE

Uroctea durandi sortie de son abri "châpiteau"- Famille des OECOBIIDAE
Espèce méditerranéenne assez commune dans les départements littoraux. Environ 1 cm.  Abdomen noir avec 5 grosses tâches jaunâtres.

 

Toile en chapiteau d'Uroctea durandi. Espèce inconfondable. Elle confectionne et accroche sous les pierres, sur les murs, sa toile où elle peut être trouvée toute l’année.

OXYOPIDAE

Oxyopes sp . Pattes épineuses. Espèces possibles : lineatus et nigripalpus indiscernables à l'oeil nu."

PHYLODROMIDAE

Phylodromus sp

PISAURIDAE

Pisaura mirabilis - Photographiée début juillet 
Etonnante,  la femelle tient son cocon à l'aide de ses palpes,  (ou bien entre ses chélicères ??). Lorsque l'éclosion devient imminente, elle fixe le cocon sur le sommet une plante et tisse par-dessus une toile protectrice qu'elle surveille jusqu'à l'éclosion des oeufs.

Pisaura mirabilis


L'éclosion s'est produite. Le femelle monte la garde.

Les jeunes araignées au nombre de 40 environ sont restées 3 jours à l'abri puis se sont éparpillées. La femelle a arrêté alors sa surveillance.

PHOLCIDAE

Holocnemus

 

Pholcus phalangioides
Très longues pattes. Photographiée dans ma maison dans un angle au plafond. Suspendue à sa toile par un fil. Chaque soir elle descend à l'aide de ce fil de soie.

SALTICIDAE

Araignées qui chassent à vue. 8 yeux en général, parfois 2 vestigiaux. 2 yeux antérieurs médians mobiles assurant une vision binoculaire. Sont capables  de repérer 1 proie à 2 mètres.

Philaeus chrysops - SALTICIDAE

Carrhotus xanthogramma (peut-être)

Menemerus semilimbatus - Salticidae

Icius

Saltis barbibes mâle.  Pattes p3 très développées chez le mâle.

Saltis barbibes mâle - Salticidae mâle

Salticus scenicus . Saltique chevronné

Salticus scenicus : 2 gros yeux médians mobiles !


Saltique à identifier

SPARASSIDAE

Olios argelasius
12 à 13 mm de long; pattes impressionnantes. Ne fabrique pas de toile. Chasse ses proies en courant. Marche les tarses à plat.

Olios argelasius

Olios argelasius

THERIDIIDAE

Steatoda sp (grossa ?) - THERIDIIDAE

Phylloneta sp - Theridiidae

THOMISIDAE

Surnommées araignées crabes, car leurs pattes antérieures plus grandes et plus robustes,  maintenues élevées lorsque l'araignée est à l'affût sur une plante. Elle est souvent postée sur des fleurs de même couleur, ce qui constitue du mimétisme, c'est un bon camouflage.

Misumena vatia - THOMISIDAE

Misumena vatia - Thomise

Misumena vatia - Thomise

.

Thomisus onastus, Thomise

Heriaeus hirtus, araignée crabe velue, se cache souvent dans des plantes très pileuses - THOMISIDAE

Détails du céphalothorax de Heriaeus hirtus

Synema globosum = Araignée Napoléon .
Abdomen rouge ou orange ou jaune ou ivoire, avec taches noires,

Synema globosum et sa proie plus grosse qu'elle ! THOMISIDAE.

Synema globosum

Synema globosum à l'affût : elle relie  les 2 bords de la feuille et les rapproche, pour se camoufler !

Xysticus sp

Xysticus sp . Face ventrale montrant le génitalia (dans le haut)  et les orifices des filières

Genitalia à gauche et filières à droite

Xysticus


Runcinia grammica
Araignée et son abri nocturne soulevé à gauche
Quelle surprise de voir vers 17 h cet  abri de construit. Je l'ai soulevé et l'araignée l'a reconstruit.

ULOBORIDAE

Uloborus walckenaerius famille des Uloboridae
Absence de glandes à venin. Elle emmaillotte sa proie puis lui injecte des sucs digestifs.

ZOROPSIDAE

Ne fabriquent pas de toile. Errantes.

Zoropsis spinimana probable. Mâle trouvé fin janvier 2015 sous des feuilles. 12 mm.
Yeux sur 3 rangées : 4-2-2.

Zoropsis spinimana, détails du céphalothorax.

Sous-ordre des MYGALOMORPHES
Terricoles, creusent des terriers qu'elles tapissent de soie.
Chélicères parallèles

NEMESIIDAE

Nemesia sp . petite mygale française. 16 mm . 
Une autre photo sur laquelle on voit  la fossette sur le céphalotrhoax : : http://arachno.piwigo.com/picture?/4204/category/531-nemesia_sp :

Araignées  à identifier:




Retour